Kidal: IBK en passe de perdre la table des négociations, des émissaires à la rencontre d’Alpha O. Konaré

Étiquettes
25 janvier 2014

Kidal: IBK en passe de perdre la table des négociations, des émissaires à la rencontre d’Alpha O. Konaré

IBK  en passe de perdre la table des négociations,

Des émissaires à la rencontre d’Alpha O. Konaré !

La situation de Kidal ! Il n’y tient plus. Le dossier le plus brulant  dont il a hérité et qu’il pensait pouvoir  résoudre par des menaces verbales qui ont finalement endommagé le processus de négociation entre les deux parties (Etat malien au sud et MNLA au nord). Ses  doigts accusateurs, pointés sur le médiateur (Blaise Compaoré du Burkina) et la mère patrie (la France de Hollande), sanctionnent le reste. Il fait recours  au stratège.

La situation de Kidal reste toujours d’actualité : le MNLA n’est  pas désarmé et il est toujours en position de force dans la zone qu’il estime mature pour constituer une République et prendre sa responsabilité à bras le corps. « AZAWAD », le peuple malien ne veut pas entre cela et IBK n’en est pas moins. Mais son silence par rapport au sujet, en ces derniers temps, est confus. Stratégique ?

Cela pourrait être l’hypothèse confirmable aujourd’hui. Avec ses tapages de menaces contre les ‘’ennemis’’ de la République  qui ont mis à genou ce pays pauvre et très endetté. Un dossier si important dont la résolution ne relevait que de l’utopie aux yeux du citoyen lambda.

Ce front de fiction a retenu l’attention de beaucoup d’amateurs, qui sont au point d’oublier le problème du nord. Alors qu’en réalité, c’est le dossier le plus délicat aujourd’hui.

Pas de négociations à plusieurs reprises jusqu’à rendre sa voie  aphone. Serait-il au bout du souffle avec  l’inquiétude de voir le bas peuple se lever contre lui, un jour,  pour non respect de la promesse tenue ?

Le retour d’Alpha Oumar Konaré

C’est la nouvelle qui anime les coulisses. Des informations font état d’un probable retour de l’ancien président de la République du Mali, Alpha Oumar Konaré, sur la scène. Surtout celle diplomatique afin de renouer les contacts entre Bamako-Groupes armés-Facilitateurs (Burkina, France etc).

Pour cette cause-au nom du Mali- le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta aurait envoyé des émissaires à la rencontre de l’ancien président A.O.K. Selon des indiscrétions, c’est le ministre, Moustaphe Dicko, qui serait à la tête de la délégation (un homme qui a toujours de bons rapports avec A.O.K). Ils auraient, pour le moment, rencontré le grand frère à Alpha. Mais aussi d’autres sources parlent même d’échanges directs entre les émissaires d’IBK et A.O.K. Ce dernier  aurait accepté,  sous réserve à certaines conditions : « Tout se passera en présence des témoins », nous confia notre source.

Et pourtant, cette hypothèse de rapprochement des deux hommes est ressortie   dans un des discours présidentiels en ces derniers temps. IBK le confirme : «  S’il y a des références  dans la gestion du Mali, c’est bien Modibo Keïta et Alpha Oumar Konaré ».

Moussa Traoré qu’il traitait de grand Républicain et ATT qu’il entend juger ne sont pas cités.

Boubacar Yalkoué

 

Partagez

Commentaires