Affaire Salif Keïta- et son ex-épouse :Le front judicaire, pas clos

Étiquettes
4 février 2014

Affaire Salif Keïta- et son ex-épouse :Le front judicaire, pas clos

Les tractations judiciaires  entre le chanteur Salif Keîta et sa femme Mafi quant au divorce sont consommées. L’artiste a profité de la présentation des vœux de nouvel an, ayant fait l’objet d’une conférence de presse  le 21 janvier dernier sur son île sise à      kalaban-Coro, pour annoncer la nouvelle. Les raisons ? Elles sont multiples, a-t-il dit ce jour sans entrer dans les détails.

Mais l’affaire n’est pas totalement close. Un autre front judicaire oppose les deux. Comme il l’avait souligné lors de la conférence, l’affaire tourne autour d’une maison du chanteur  à Dialakorobougou dont son ex-épouse, Mafi, s’est saisie du document  et l’a transformé en son nom, avec la complicité de la notaire Célestine Camara.

Pour cette affaire, selon des sources, l’artiste est très fréquent au tribunal de Kati où il a déposé une plainte contre son ex-épouse et la notaire pour deux motifs : ‘’faux et usage de faux et disposition illégale de bien d’autrui’’.

Le mercredi, 29 janvier dernier,  une source nous a fait cas de sa présence au tribunal de Kati. Il dit prêt à mener cette affaire jusqu’au bout. Nous a confié un de ses proches.

BY

 

Partagez

Commentaires

kodio seydou
Répondre

bon avie pour les mariés,que DIEU leur entende